Caroline Marre

Caroline Marre

Fonction: Actrice

           Caroline Marre est une personne de sexe féminin. Elle est même la première de cette espèce à avoir embarqué sur le chétif esquif qu’était au début le projet. Mais tel eut bien pu ne pas être le cas, car Caroline Marre ne fut pas toujours Caroline Marre. Avant d’être Caroline Marre, Caroline Marre exista longtemps sous les nom et prénom de … Pierre Bellemarre. Oui, Pierre Bellemare.


           On est en 1991, à Copenhague, au Mexique. C’est le mois d’Août, il fait moyen chaud, et à cette époque, le Mexique est déjà une république constitutionnelle fédérale d’Amérique du Nord à régime présidentiel située au sud des Etats-Unis, dont il est en partie séparé par le Rio Grande, et bordé au sud par le Guatemala et le Belize. Avec selon le recensement de 2010 112 336 538 habitants, dont plus de 20 millions dans l'aire urbaine de sa capitale Mexico, le Mexique est le plus peuplé des pays d'expression espagnole. Mais de tout cela, Pierre Bellemare n’en a strictement rien à foutre. Tout ce qu’il veut c’est se la coller discrètement au guacamole, à l’ombre d’un immense chapeau. D’un immense et épais chapeau ; suffisamment épais pour contenir l’ardeur et la lumiére infinies de la gloire qui depuis l’avènement du génial Téléshopping lui brûlent le citron sans relâche, à Pierre Bellemare ; et des chapeaux comme ceux dont on parle ici, on n’en trouve qu’au Mexique, Pierre le savait. Il s’était donc envolé, en direction de Copenhague. Sans se douter de ce qu’il ne trouverait là bas que le sombre héros de l’incroyable bouleversement identitaire qui allait suivre... ).


           La première chose qui frappa Pierre Bellemare au sortir de l’avion, c’est une pomme de terre, que quelqu’un avait lancée. Et la deuxième chose qui le frappa, c’est que les habitants du Mexique soient des mecs si cons. Si cons qu’ils s’étaient tous blanchis la peau et teints les cheveux en jaune, pour ne pas que Pierre Bellemare les reconnaisse. Et si très cons, qu’ils étaient même allés jusqu’à feindre de ne pas connaître l’espagnol, la langue officielle de leur pays.


           S’il fut d’abord un peu déçu de ne pas pouvoir enfin mettre à profit, pour la première fois, le fruit de ses premières études ( 40 piges plus tôt, à peine âgé de 20 ans et demi, Pierre se couronnait d’un DEUG en Langues Etrangères Appliquées, après deux ans de formation à l’université de Mulhouse.), s’il fut donc un tout p’tit peu déçu, disais-je, l’attitude des Mexicains lui promettait néanmoins la tranquillité dont il rêvait tant. Et qu’à cela ne tienne, Il achèterait tout de même un chapeau !


           Avant de partir, Pierre avait demandé à Philippe Bouvard s’il connaissait un chapelier pour grosses têtes, à Copenhague, au Mexique: “Copenhague n’est pas au Mexique.”, lui avait répondu Philippe. Et Pierre de rétorquer tendrement: “ On ne peut donc pas parler sérieusement 2 minutes, avec toi... c’est pas grave, vas, j’me démerderai !”. Nous verrons qu’il s’emmerderait plutôt.


           Pierre prit un taxi pour Elseneur dans le Yucatàn, il irait poser ses valoches au château de Kronborg, célèbre, lui avait-on dit, pour ses omelettes de Shakespeare. En réalité, le château appartenait à un certain Harald, dit “Harald la dent bleue”. Harald était un ancien Viking, il n’avait pas vraiment la dent bleue mais il mangeait beaucoup de baies sauvages, et un jour, une enveloppe de myrtille lui était restée collée sur la dent (on aurait dit une espèce de petite chemise en peau de nature), assez longtemps pour qu’on en fasse un surnom.


           Et c’est Harald en personne qui accueillit Pierre Bellemare...



Pierre
Buenjourto mossio !

Harald
Qu’est-ce que tu viens foutre ici, salopard d’étranger ?

Pierre
Ah, vous parlez le français... Je suis une star et je viens tout simplement m’offrir un peu d’ombre dans votre pays. D’ailleurs, à ce sujet, est-ce que vous pourriez m’indiquer le chapelier le plus proche ?

Harald
Tu es une star ?? j’adore les stars ! j’en ai eu plein ici, des stars, j’ai même hébergé Hamlet, de Shakespeare au mois d’août 1602. Tiens, je te donne le mien, de chapeau, ça me fait plaisir ! Comment tu t’appelles ?

Pierre
Pierre Bellemare...

           … sans le savoir, Pierre signait là son arrêt de mort... En effet, à ces derniers mots, Harald la dent bleue entra dans une colère noire, ni une ni deux, il sortit un couteau papillon de sa poche, déculotta Pierre Bellemare et lui coupa la teub (teub dont il se ferait bientôt un appeau, pour la pêche au hareng). Puis le corps inconscient du télé-shopper fut placé dans une boîte en sapin et jeté à la mer. C’est au fond de cette boîte, au cours d’une bien sinistre croisière, que commença à germer Caroline Marre...
Pierre, que “la dent bleue” avait laissé pour mort, se réveilla pourtant. Il passa presque 3 semaines enfermé, sans manger ni boire, jusqu’à ce que le cercueil s’échoue enfin à... Nip-tuck, en Floride. Durant cette longue traversée, Pierre n’avait pu que penser ; penser et réfléchir à ce pourrait que être son avenir, s’il devait survivre. Il était déjà hors de question qu’il se fasse greffer la teub d’un autre ! Mais alors que faire... ?


           Le 24 septembre 1989, Pierre Bellemare devenait une femme. Une magnifique jeune femme. L’inversion fut menée par Sean McNamara et Christian Troy, 17 fois champions du monde de chirurgie esthétique en équipe. L’opération lui couta la peau du cul mais Pierre s’en foutait puisqu’il changeait aussi de peau du cul. Il changeait de tout. Seul le nouveau nom devait contenir une trace discrète du passé. Ainsi Bellemare devint Marre. Quant à Caroline, ce n’est autre, vous l'aurez noté, qu’un anagramme de Pierre. Et il est d’ailleurs amusant d’observer, quand on sait tout cela, que la Belle Marre change souvent les hommes en pierre...


           Vingt ans après sa naissance, Caroline s’apprête à célébrer son Vingt-huitième anniversaire. Elle fut danseuse et professeuse, comédienne et maquilleuse, et on peut la voir déjanter dans les petites blagues entre amis. Autant qu’on sache, Caroline est aujourd’hui heureuse et Pierre ne s’est rappelé à elle qu’au travers de quelques rares crises de délirium très minces.


           On ne sut jamais ce qui était réellement passé par la tête d’Harald à la dent bleue ce fameux jour, mais certains témoignages portent à penser que lorsque Pierre a prononcé son nom, “Pierre Bellemare”, Le Viking aurait compris “Spaghetti del mar”, et comme la veille il avait été très malade à cause d’un mauvais fruit de mer chez l’Italien d‘à côté, il aurait pu vouloir se venger...


           Vous vous demandez peut-être aussi qui est le type que l’on voit aux grosses têtes - et ailleurs - si ce n’est pas Pierre Bellemare, et bien, honnêtement, je ne sais pas. C’est probablement un sosie. Ou peut-être quelqu’un qui a racheté la peau de Pierre Bellemare en Floride. Je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, et puisse-t-il y avoir dix, cent, ou même mille Pierre Bellemare ici bas, aucun, dans nos coeurs, ne saura jamais remplacer celui-là :





Sur ce, merci et à bientôt.
J.



P.s. je poursuivrai cette biographie après m’être procuré suffisamment d’informations au sujet de Caroline.