À propos des poils du nez
un truc comme genre un peu une espèce de sorte de snuff movie

Saison 1 - Episode 6

L'anecdote

Information Désoxyribo-Nucléique à Tendance Phocéenne : Cet épisode est celui pour lequel nous eûmes le moins de temps de tournage. Environ 5 mn. C’est aussi celui sur le tournage duquel il y eut le moins de gens. Il y eut 4 gens.

           Comme le précédent, cet épisode marque un tournant dans l’histoire de la série (en fait, pas du tout, mais je dis ça quand même parce que je trouve que c’est une entrée en matière qui fonctionne bien). Mais s’il est un tournant, ou même un virage, il est un virage qui va tout droit ; une sorte de charnière qui ne sert à rien. Il est un peu comme un coude entre la rotule et la cheville de la série. (Tout ceci, en plus d’être totalement faux, n’a bien sûr aucun sens).

           Attendez, je suis entrain d’avoir une idée, là... parce qu’en fait, j’ai inventé une nouvelle langue, la semaine dernière, alors ce que je vais peut-être faire, c’est écrire cette anecdote dans cette nouvelle langue ! C’est une langue qui trouve son étymologie dans le yiddish, le portugais, le comanche, le latin et le japonais ; ça s’appelle le yiddo-portumanche latino-ponais. Oh oui, je vais le faire ! Attendez,, deuxième idée (ça fuse) ! On va faire un truc participatif, j’écris l’anecdote en yiddo-portumanche latino-ponais, et vous la traduisez en français ! Et on publiera vos travaux ici ! Ça va être excellent !

C’est parti...

           “Uùn episodus sixum nouvelho ingredientum: Clacas èem la tronchoose. Isso êtro pourh palliaris a escritoosa mish merdicus. Össih parcè qum noo rendeï compto que houmous sapiens amurami dolores è haïna entre outros houmos sapiens.
           Aussikoku hay nouvo actorum Hadriooz Mogliuù, cual maternéè a tumbem uno levrius Whippeto.
           Isto Episodus, binke inspiratado duùn histoarh vrii, foï sujetoose dù censura a cöoz què suù extreïma violensoosa. Mantenaki tuù vaï bem. Prisquù bem, in factum, pourquè haï qui savuùar qui yiu saignarus doo nariz à cooz què Hadrius clacas cuùandoo pincha de épilarum mauvèè côtèh y tapaste a paroah nazaal. I O juùr dùii lo nariz puco abîmèh. Purquèh jiù decidium falzar cascadas di prupio miù ; o mismo qui Joao Pool Belmondoose ô Jackii Choon.
           Aal turnajère hayaki la douzièmus vez Lucie Brissaud, qui jià fiz ool clapus y escripistum oon épisodus priscoondentèh. Maîche oon isti turnajère Lucie Brissaud feez perchmoose de sono è cadratum um alternahaïm havekh Romain Brugeroole.
           Finoosa ôssiki ratatum como vistah khani meïchas pur nariz ressembloose maîche a cigaress. Maïche nao gravum purquii voo coomprendake, nao?
           concluzium: Bar mitsvus kachère humanum es de capoeira. Khuni papoosa canoë Kakyaki alligato eternam olibrius. Kiddouche corcovado de janeirum jacta es o carpe dioose. Oï veï cornichonruss, kha a où khani ad vitake sashimi kalifornus.

Voualah.

Mitchum gracius è ad bientoum.”

Maintenant, à vos claviers. envoyez vos traductions à:

contact@apropos-webserie.com

Seront publiées les plus proches du texte original, les plus éloignées, celles qui seront à mi-chemin entre proche et loin, et les autres. Vous pouvez aussi traduire dans une langue que vous auriez inventée ou en schtroumpf. Non, pas en schtroumpf, ça va être chiant. Mais en espéranto, vous pouvez aussi.

Traduction proposé par

Le sixième ingrédient du nouvel épisode : une claque dans la trachée. C'est encore plus dur que d'écrire de la merde. Mais faut bien se rendre compte qu'un Homo Sapiens qui s'appelle Dolores peut légitimement en vouloir aux autres Homo Sapiens.

D'ailleurs, c'est pas parce qu'on s'appelle Mougli qu'il faut ramener des lièvres à la Maternité Whippeto [introuvable sur Google Maps].

Dans cet épisode, y a une moto qui invente l'histoire de VRII [cousin de XIII], dont le foie est sujet à une censure du colon extrêmement violente. ça maintient la vibe [traduction littérale]. La benne Priska, à la fac, pourchasse de l'aïe à la saveur qui fait saigner la narine, du coup l'empereur Hadrien, tout en faisant des claquettes, a sorti la pioche d'Epiler [cousin d'Epicure] pour la mouvoir sur le côté du resto à Tapas où se cachent les Nazgur. [tout ça va prendre son sens plus loin, je présume]. Le 1er jour, la narine sombre dans l'abîme. Donc, pour éviter un paradoxe à la Nietzsche, les juifs ont décidé d'empêcher la benne Priska de faire des cascades propres. Omismo ([cousin d'Obispo] en a d'ailleurs fait une chanson bien nulle, comme tous les films qui ont réuni Jean-Paul Belmondo et Jackie Chan.

[Le paragraphe suivant est assez incompréhensible, mais en résumé, y a une dénommée Lucie Brissaud qui refait la sono d'un certain Romain Brugerolle]

C'est là qu'intervient Finoza [cousin de Spinoza], qui occis un rat en chantant "Meïcha, meïcha, écoute-moi", avec un cigare dans la narine.

En gros : pour chanter dans un bar "Z'avez pas vu Mitza ?" , c'est mieux de le faire en dansant la capoeira. Mila Kunis à d'ailleurs fait des papouilles à un dénommé Kakyaki dans un canoë, à côté d'un alligator et d'un colibri éternel. [S'en suit un dicton qui traduit littéralement donne : "Les Kid manouches sont de corvées à Janeiro tant qu'ils jactent avec une carpe diocèse" ????? et la dernière phrase ne veut tellement rien dire que je préfère me pendre]